Conférence Zeghlache et Bousnina

Modérateur:

Dr. Bestandji Siham, Université des frères Mentouri de Constantine

L’espace genré dans les sociétés traditionnelles de la rive Sud de la Méditerranée : Le genre dans et par l’espace berbéro-arabo musulman

Par :Hamza ZEGHLACHE, Professeur d’Architecture, Laboratoire d’Architecture Méditerranéenne, Université Ferhat Abbas, Sétif, ALGERI

Monia BOUSNINA, Docteur en Architecture, Laboratoire d’Architecture   Méditerranéenne, Université Ferhat Abbas, Sétif, ALGERIE

Résumé

       Dans la diversité, les peuples des deux rives de la Méditerranée, se rejoignent à travers certains aspects climatiques et des traits ancestraux tacitement différenciés des peuples continentaux proches. Par ailleurs, l’existence sous-jacente d’une Culture Environnementale Méditerranéenne permet d’observer des phénomènes liés au « genre » traduits en tant que rapports sociaux spécifiques à la région. Malgré les mutations sociales, économiques et culturelles des sociétés émergentes des deux rives, il subsiste des constantes dans les fondements des rapports sociaux. Parmi ces éléments de permanence qui transgressent l’effet du temps, on note les phénomènes liés au genre, exprimés par « la dualité structurale », masculinité et féminité.

           Le cadre de ce travail de recherche repose sur un échantillon de la société berbéro-arabo musulmane considérée par hypothèse comme société répondant aux critères régissant les sociétés traditionnelles de la rive Sud de la Méditerranée. Le cadre conceptuel de ce travail fait appel à une recherche sur la complexité de l’espace social et ce qu’il engendre comme rapports dans les représentations culturelles et religieuses et dans les pratiques de socialisation.

          Par conséquent, l’objet empirique de cette étude est représenté par la maison berbère. A travers ce modèle, nous constatons que les structures sociales et les représentations familiales sont calquées sur l’espace. Prenons pour exemple l’image de la mère « gardienne du seuil » dont le rôle de support familial est matérialisé par le poteau central qui supporte la charge de la poutre principale, représentation du mâle.  Il est évident que l’organisation de l’espace arabo-berbère est appréhendée à travers les rapports sociaux de genre, traduits dans l’espace et lisibles par ce dernier. Nous avons tenté de mettre en évidence le rapport entre pratiques et expériences sociales et l’espace comme condition sine-qua non du support de leur faisabilité.

Bref CV :

BOUSNINA Monia, Enseignante-chercheuse, Laboratoire d’Architecture Méditerranéenne, I.A.S.T, Université Sétif 1, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ACTIVITES PEDAGOGIQUES ET SCIENTIFIQUES :

2006-2013 Encadrement des mémoires de fin d’études en Architecture pour l'obtention du diplôme d'Architecte d'Etat.

2013 à ce jour Enseignement dans le cadre d’un Master en Architecture option « Patrimoine » et option « Géomatique », institut d'Architecture université Sétif 1.

2012 Stage de formation aux techniques Géomatique, département de Géomatique et d’architecture, UCT, Cape town dans le cadre d'un projet de coopération internationale, à Cape Town en Afrique du Sud

Projets de recherche national :

2011 Membre chargé de recherche d'un Projet National de la Recherche (PNR) Axe de travail : Habitat, Construction et Urbanisme (organisme pilote CNERIB Alger) , le titre est « Pour une Stratégie de valorisation des espaces publics urbains, dans le cadre des Plans Locaux d’Aménagement et d’Amélioration urbaine (PLAU) ». Domicilié au sein du laboratoire d’architecture méditerranéenne, Université Sétif 1

Projet de recherche de coopération internationale :

2011 Stage dans le cadre de la coopération Internationale Algérie-Afrique du Sud « State of the art technology for spatial documentation of Berber villages in Algeria: Case study of Djebla and Lemziyen in Algeria »

Publications

Monia Bousnina,, « Relation entre l’organisation sociale et l’organisation spatiale» Sciences, technologies et développement. N°4. ANDRU, 248-255, 2008.

Zeghlache Hamza ; Bousnina Monia, « Espace public, rituel et politique dans la ville arabomusulmane» In : Les arts de la ville dans le projet urbain : Débat public et médiation [en ligne]. Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 271-282,2011 (généré le 22 février 2015). Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/pufr/183>. ISBN : 9782869063167.

Monia Bousnina, « Le mausolée support de pratiques rituelles dans la ville contemporaine», n°12, 19-34,2012 in Annales du patrimoine issn 1112 - 5020, et le dépôt légal 1975 – 2004

Chouadra Saïd, Bousnina Monia , « Le centre colonial de Sétif comme lieu de résistance à la mutation », MISHA Aurélie Choné, Catherine Repussard, Laurence Granchamp (éds.), (In) visibles cités coloniales. Stratégies de résistance et de domination de la fin du XIXe siècle à nos jours, Paris, Orizons, collection "Universités", série "Des textes et des lieux", 61-74,2014

Hamza Zeghlache et Monia Bousnina, « Espace sacré et pratiques rituelles à Sidi el Khier (Sétif-Algérie) », Insaniyat / 68 ,إنسانيات | 2015, 37-49.